L'Atomium | Laeken (1020 Bruxelles)


   Tous les cafés de Bruxelles
   Tous les restaurants de Bruxelles
   Toutes les rues de Bruxelles

   Toute l'architecture de Bruxelles


  L'Atomium
square de l'Atomium
1020 Bruxelles (Laeken)

Ingénieur :  André Waterkeyn
Architectes :  André et Jean Polak
Année :  1958

Classé.

 

L’Atomium a été construit à l'occasion de l'Exposition universelle de 1958 et représente la maille conventionnelle du cristal de fer (phase cubique centré) agrandie 165 milliards de fois.

C’est un édifice à mi-chemin entre la sculpture et l’architecture qui culmine à 102 m. Son acier de construction pèse 2400 tonnes. Il est devenu, au même titre que le Manneken Pis et la Grand-Place, un symbole de la capitale de la Belgique.

Il se compose d’une charpente d’acier portant neuf sphères reliées entre elles et revêtues, à l'origine, d’aluminium. Les sphères ont un diamètre de 18 mètres et pèsent chacune environ 250 tonnes. Symboliquement, l’Atomium incarne l’audace d’une époque qui a voulu confronter le destin de l’Humanité avec les découvertes scientifiques.

La construction de l’Atomium fut une prouesse technique. Sur les neuf sphères, six sont rendues accessibles au public, chacune comportant deux étages principaux et un plancher inférieur réservé au service. Le tube central contient l’ascenseur le plus rapide de l’époque (5 m/s) installé par la firme belge Schlieren (reprise plus tard par Schindler). Il permet à 22 personnes d’accéder au sommet en 23 secondes. Les escaliers mécaniques installés dans les tubes obliques, comptent parmi les plus longs d’Europe. Le plus grand mesure 35 m de long.

L’Atomium, conçu pour durer six mois, n’était pas destiné à survivre à l’Exposition universelle de 1958. Mais sa popularité et son succès en ont fait un élément majeur du paysage bruxellois. Sa destruction fut donc reportée d’année en année jusqu’à ce que l'on y renonce. Mais peu de travaux d’entretien furent réalisés.

atomium

Suivez eBru sur :

Suivez eBru_xelles sur Twitter
Suivez eBru sur Facebook