Immeuble de la Kredietbank - Bruxelles Pentagone


Toutes les rues de Bruxelles
Tous les restaurants de Bruxelles
Tous les cafés de Bruxelles

Toute l'architecture du Pentagone


  Immeuble de la Kredietbank
rue d'Arenberg 5-7
1000 Bruxelles (Pentagone)

Architecte :  
Année :  

 

Note descriptive. L'immeuble de la Krediet Bank. Grande façade simple - qui dans son ensemble n'arrête le regard que par sa grande masse sombre et par quelques lignes bien d'équerre. Les travaux d'édification de la Krediet Bank - primitivement la Deutsche Bank - furent interrompus par la guerre. A la fin de celle-ci, en novembre 1918, les constructions inachevées furent mises sous séquestre.

Sur cette façade grise et terne des médaillons et des cartouches. Ce sont des bas-reliefs. Trente-sept, en tout. Ils ont été parachevés par le statuaire belge Georges Van de Voorde. Ce sont des ornements qui enferment dans une distribution régulière, sage, ordonnée, des symboles très divers, chatoyants. L'artiste créateur a montré une imagination vagabonde, plaisante, sympathique, de vieil imagier. Au dessus de la porte, deux médaillons - deux abeilles évocatrices d'ordre et de labeur. Dans le bas de l'édifice une longue frise de douze cartouches : les douze signes du zodiaque, dans une interprétation compacte, un peu tortueuse et très légèrement impénétrable.

On admire la porte d'entrée latérale. Elle est toute simple - sans encadrement, sans moulure. Elle présente un damier, ornementation embryonnaire que dessinent des lignes de renforcement horizontales et verticales. Cette porte dédaigne semble-t-il de parler un autre langage que celui de la stricte puissance. Esthétique qui ne veut pas refléter l'âme complexe et policée des villes. Au contraire - par une affectation très moderne nuancée peut-être d'impudence - elle veut évoquer brutalement et directement l'allure même des coffre-forts.

Guide Pierre Anspach Bruxelles, vers 1950.

Immeuble de la Kredietbank - Bruxelles Pentagone
Un des douze signes du zodiaque.

Suivez eBru sur :

Suivez eBru_xelles sur Twitter
Suivez eBru sur Facebook