Suivez eBru_xelles sur Twitter

Suivez eBru sur Facebook


La galerie Bortier (Bortiergalerij) - Bruxelles Pentagone




La création de la galerie Bortier en 1848 s’inscrivit dans le contexte d’un projet plus vaste : le marché couvert de la Madeleine visant à dégager le centre ville où la circulation était devenue difficile. Le projet fut proposé par le propriétaire d’une partie du terrain, P.L. Bortier, qui avança une partie des fonds à la Ville de Bruxelles. L’ensemble du complexe sétendait entre trois rues formant un triangle : une des artères les plus commerçantes de l'époque : la rue de la Madeleine, la rue Saint-Jean et une rue alors récemment construite : la rue Duquesnoy. Le tout était situé sur l’emplacement de l’ancien hôpital Saint Jean, là où les Messageries Van Gend avaient établi leurs quartiers de 1799 aux environs de 1845. L’architecte Cluysenaar eut la bonne idée de tirer profit de la dénivellation du terrain pour doubler l’espace de vente du marché en construisant un étage. Le rez-de-chaussée donnait sur la rue Duquesnoy, où se trouvait la façade principale. Létage supérieur donnait, via une galerie commerçante, sur le haut des rues de la Madeleine et Saint-Jean. Cette galerie de communication reliant la rue de la Madeleine à la rue Saint-Jean épouse l’enceinte extérieure semi-circulaire du marché. L’accès à la galerie était possible en dehors des heures d’ouverture du marché. Bortier souhaitait y adjoindre quatorze boutiques, auxquelles était chaque fois annexée une habitation. Dès 1848, il loua ces échoppes à des papetiers, des libraires, des marchands de musique, … Très vite, la galerie devint un centre de bouquinerie bien connu des étudiants et des bibliophiles. Au départ, la galerie était appelée Passage de la Madeleine, mais le nom de Galerie Bortier lui était préféré par ses occupants et leurs clients, si bien que c’est ce nom qui a prévalu officiellement.


 

 


galerie Bortier - agrandir le plan

 

Entrée de la galerie Bortier par la rue de la Madeleine

 

 

galerie Bortier - 1000 Pentagone

La galerie Bortier et ses bouquinistes
© welivehereandthere.com