Suivez eBru_xelles sur Twitter

Suivez eBru sur Facebook


La place des Barricades (Barricadenplein) - Bruxelles Pentagone




La place des Barricades est la seule place circulaire de la ville. Elle reçut son nom, dès 1831, afin de perpétuer le souvenir des barricades élevées dans les rues de Bruxelles lors des combats de la révolution de 1830. Avant, la place, construite en 1824, s'appelait place d'Orange.


 


place des Barricades - agrandir le plan

 

 

"Place des Barricades. Règne glabre de Léopold Ier. Après la Révolution, les Belges décidèrent de rendre hommage à leurs ancêtres les plus illustres. Ils commencèrent par André Vésale. Pouvaient-ils mieux choisir que l'anatomiste dont l'habitation se trouvait près de la rue des Minimes et qui, pour étudier l'anatomie, courait la nuit au Galgenberg dépendre un supplicié de son gibet."

Albert Guislain dans Découverte de Bruxelles, 1930.

 
Elle a été créée en 1820. D'où vient son nom? Des évênements politiques de 1830. Elle s'appelait primitivement "place d'Orange" ou "marché-aux-chevaux", ce qui était plutôt un surnom, dirai-je bien, parce qu'une foire aux chevaux et aux voitures s'y tenait au mois de mai chaque année. Il n'y a rien de surprenant à ce que l'on ait effacé le nom "Orange" après 1830. Un arrêté royal de juillet 1831 dénomma l'endroit "place des Barricades". Elle faisait partie, lors de sa création, d'un plan d'ensemble urbain (pardon! d'une étude scientifique d'urbanisme, pour employer des termes modernes), comprenant les Boulevards et l'Observatoire que l'on construisit en face en 1826. Victor Hugo a habité une des maisons de la place des Barricades au milieu du siècle dernier, lors de l'un de ses séjours d'exil en Belgique. C'est là que mourut sa femme, le 27 août 1858, et que se maria son fils Charles-Victor, en 1865. La place n'a pas beaucoup changé depuis sa création sauf qu'on y a planté au milieu, en 1849, la statue d'André Vésale. Ce lieux conserve un caractère romantique à souhait.

Hubert Henry dans le Folklore Brabançon, 1940.

 
Place toute ronde aux immeubles tranquilles et un peu vieillots située en bordure du boulevard Bischoffsheim et à 60 mètres du Ministère de l'Agriculture. Square circulaire. Au centre se dresse une statue en pied, en bronze. C'est André Vésale, le physiologiste, le père de l'anatomie - par Joseph Geefs, frère de Guillaume. En juillet 1943, le square fut bouleversé, réaménagé. Il présentait antérieurement un grillage assez caractéristique - et une dizaine de lilas de Perse, magnifiques au printemps.

Guide Pierre Anspach Bruxelles, vers 1945.

 

 

Au centre de la place se trouve la statue d'André Vésale

Statue André Vésale - 1000 Bruxelles

La statue d'André Vésale

La rue Vésale lui rend également hommage.


 

Tous lesimmeubles riverains de la place des Barricades ont été classés par Arrêté royal du 8 août 1988.

 

4 - Une plaque commémorative nous rappelle que Victor Hugo habita ici.

Plaque Victor Hugo - 1000 Bruxelles

La plaque en honneur de Victor Hugo

La rue Victor Hugo à Schaerbeek lui rend également hommage.


 

Vue de la place des Barricades