Suivez eBru_xelles sur Twitter

Suivez eBru sur Facebook


La rue d'Assaut (Stormstraat) - Bruxelles Pentagone




C'est en 1976 qu'on tripla la largeur de l'étroite et vénérable rue d'Assaut, après avoir rasé toutes les maisons "paires". Elle devint ainsi une sorte de boulevard, capable de faire couler beaucoup plus rapidement, de la cathédrale vers la place De Brouckère, le flot des voitures. Pourtant, la rue de l'Assaut existe depuis le haut moyen âge. Son nom n'a strictement rien à voir avec un assaut (militaire), mais tout simplement avec une famille Storm qui avait déjà ici une maison fin du 14ème siècle. Encore une des ces traductions vers le Français des plus "folkloriques"...


 


 

 

 

Extrait du Guide Anspach, vers 1945 :

Note d'urbanisme. La beauté de la vue. Du bas de cette rue on a une vue impressionnante de Sainte-Gudule. La magnifique collégiale est vue ici de bas en haut - entre deux alignements, assez rapprochés, de façades sombres, irrégulières. Bel amoncellement montueux, légèrement chaotique. Richesse non concertée. Abondance de lignes droites, heurtées, donnant une mesure sensible et plaisante de l'éloignement. Beauté hasardeuse, oserions-nous dire, et qu'aucun art humain n'a préconçue. Il y a lieu de remarquer que de telles vues imparfaites - incomplètes - de guingois - sont, du point de vue de l'exactitude archéologique aussi, satisfaisantes. Il est établi en effet que ces vieilles églises gothiques - celle-ci particulièrement - apparaissaient jadis au milieu de maisons en bois, de dimensions médiocres, irrégulières de lignes comme on peut imaginer. Ces maisons enserraient l'église jusque tout contre ses murs qui leur constituaient un appui. Ces belles perspectives dégagées qu'on aime à ménager ordinairement autour d'un édifice admiré ne conviendraient donc pas du tout ici. Elles seraient doublement malencontreuses.