Suivez eBru_xelles sur Twitter

Suivez eBru sur Facebook


La rue de Dinant (Dinantstraat) - Bruxelles Pentagone




A l'origine, cette rue n'était qu'une impasse depuis la place de la Vieille Halle aux Blés qui donnait accès à une tour semi-circulaire de la première enceinte. Ce mur est évoqué par l'utilisation de pavés de pierre bleue au sol.

La rue actuelle est la toute première voie rectiligne de Bruxelles, tracée au cordeau en 1696, très tôt après le bombardement de la ville un an plus tôt. Contrastant avec les ruelles sinueuses du Moyen Age, c'était le gouverneur-général Maximilien de Bavière qui en posa la première pierre après avoir obtenu des subventions de Madrid pour la reconstruction de la ville. La rue reçut donc très naturellement le nom de rue de Bavière. En 1918 les autorités décidèrent de bannir toute référence rappelant l'Allemagne des plaques de rues bruxelloises. Ignorant la signification historique réelle, on renomma la rue - à tort - en honneur de Dinant, ville martyre durant la première guerre mondiale.

La place de Dinant a la même origine.


 


 

 

 

29. La maison au coin de la rue de Villers est un exemple typique d'une soi-disant restauration, après démolition interne, dans un style pseudo-historique qui rappelle plus le Vieux-Bruxelles en papier mâché des Expositions Universelles qu'une habitation ancienne dans son contexte urbain d'origine. C'est l'architecte Willem De Bruyn qui érigea la maison historique, dite du 'Serment Saint-Georges', en style baroque tardif, au début du 18ème siècle. Mais c'est la seule maison qui subsiste pour donner une idée de l'ensemble uniforme de maisons qui bordaient la rue il y a trois siècles.