Suivez eBru sur Facebook

Suivez eBru sur Twitter

Suivez eBru sur Pinterest


La rue de l'Ecuyer (Schildknaapstraat) - Bruxelles Pentagone




Depuis la quinzaine de la BD 2006, la rue porte également le nom Le Trombone Illustré, le supplément au Journal de Spirou, imaginé et réalisé en grande partie par Franquin, le dessinateur bruxellois, dont son célèbre Gaston Lagaffe a son mur BD dans cette même rue.

Au Moyen Age, cette rue était deux fois plus longue, car elle descendait jusqu'à la Senne. Elle comprenait l'actuelle rue de l'Evêque. Déjà en 1274 on la citait comme Ridderstraete, rue des Chevaliers. Dès le 14ème siècle, elle est généralement mentionnée sous le nom de Longue rue des Chevaliers. En 1560 l'évêque de Malines acquit une grande demeure dans cette rue. Et dès lors on prit l'habitude de donner au tronçon occidental le nom de rue de l'Archevêque et, plus tard, rue de l'Evêque. Quant au tronçon supérieur, dès 1463, tout son côté nord fut occupé par les bâtiments du grand couvent des Dominicains et, peu à peu, les gens l'appelèrent rue des Dominicains. Vers 1785 on la nomme Grande rue de l'Ecuyer, en 1795, rue de la Réunion, et, finalement, en 1851, rue de l'Ecuyer.

 


 

11. Le mur BD de Gaston Lagaffe, le héros célèbre imaginé par Franquin. La fresque fut inaugurée le 28 février 2007, exactement le 50ème anniversaire de Gaston.

 

29. Le café Churchill's - The English Pub

www.churchills.be

 

31. Le restaurant Ricotta et Parmesan, cuisine italienne.

infos et réservations sur TheFork

 

33-35. Une plaque commémorative placée assez haut rappelle l'endroit où naquit Jules Anspach, bourgmestre de Bruxelles de 1863 à 1879.

 

50. La statue La Chatte à Bicyclette, oeuvre ludique qui représente une chatte portant un petit débardeur rose et un short noir, assise sur une bicyclette.