Suivez eBru_xelles sur Twitter

Suivez eBru sur Facebook


La rue de l'Etuve (Stoofstraat) - Bruxelles Pentagone




Avant 1853, cette rue se terminait à l'articulation de la rue du Chêne et de la rue des Grands Carmes, car elle n'avait pas encore incorporé la petite rue Neuve des Carmes, qui la prolongeait vers la rue du Poinçon. Quant à la vieille rue de l'Etuve proprement dite, elle a eu le rare privilège de n'avoir jamais changé de nom depuis ses lointaines origines (début du 13ème siècle, semble-t-il). Son nom flamand fut toujours stoof ou stoef (estuve en français). Les plus anciens chroniqueurs font allusion à une ou plusieurs "estuves" (établissements de bains chauds) établis dans cette rue qui possédait au moins trois fontaines alimentées par les ruisselets du versant de la vallée. De ses trois fontaines publiques, la rue de l'Etuve n'en a gardé qu'une, mais elle mondialement célèbre: c'est évidemment Manneken-Pis.


 


 

 

 

37. Le mur BD de Tintin (Hergé)

 

42. Manneken-Pis, la fontaine/statue la plus connue de Bruxelles...