La rue des Sables - Bruxelles Pentagone







(Zandstraat)

Depuis la quinzaine de la BD 2006, la rue porte également le nom de rue Schtroumpf/Smurfstraat.

Cette rue était autrefois près de deux fois plus longue qu'aujourd'hui. Bien que située en-dehord de la première enceinte, cette voie est très ancienne. Elle est citée dans des documents des Archives de Sainte-Gudule, sous le nom de Vicus Sabuli (1295) et sous le nom flamand de Savelstrate (1301). En 1681, un livre censal l'appelle encore Savelstraete, mais au 18ème siècle, on la nommait plus généralement rue des Capucines, à cause d'un couvent des soeurs capucines qui avait été bâti, à la fin du 17ème siècle, du côté gauche de la rue (en montant), à l'emplacement de l'actuelle rue du Meiboom. Un arrêté du 6 frimaire an VII (novembre 1798) dispose que "la rue vulgairement appelée des Capucines reprendra son ancien nom des rue des Sables".

A ne pas confondre avec la rue des Sablons, également dans le Pentagone.












18. (démoli) L'ancien bourgmestre de Bruxelles, Jules Anspach, vécut ici.




20. Le Centre Belge de la Bande Dessinée - ce musée met à l'honneur auteurs et héros du 9ème Art à travers des expositions permanentes régulièrement renouvelées et un vaste programme d'expositions temporaires. Le tout dans un exceptionnel cadre Art nouveau conçu par Victor Horta.

www.cbbd.be






33-35. Le Musée et Fondation Marc Sleen - dans le cadre des bureaux d’un ancien journal, où il travailla, l’exposition permanente parcourt la vie et l’oeuvre de Marc Sleen en divers panneaux.

www.marc-sleen.be






rue des Sables - Bruxelles Pentagone