La rue Haute - Bruxelles Pentagone







(Hoogstraat)

Cette rue populaire n'est pas uniquement la plus longue du Pentagone, mais également la plus ancienne. C'était déjà une voie construite par les Romains il y a quelques vingt siècles, un "diverticulum", un chemin servant sutout aux transports agricoles. La rue Haute a survécu aux invasions des Francs et, dès le 15ème siècle, elle joua un rôle considérable dans la formation du tissu urbain. Au 16ème siècle, notre rue Haute, encore en grande partie rurale, était généralement appelée Chemin de Hal. Mais les gens du bas de la ville prirent très tôt l'habitude d'appeler ce chemin de Hal: Hoogstrate, simplement parce qu'ils devaient gravir des pentes pour y accéder. Ce nom est cité dès 1337 dans les Archives de Sainte-Gudule. Au 17ème siècle, la rue fut élargie et s'embourgeoisa peu à peu et au 18ème siècle, elle avait de nombreux hôtels de maîtres et de belles maisons à fronton ornementé. Les Autrichiens partis, le régime français eut peu d'égards pour les nobles et les bourgeois. Ce fut le début de la "redémocratisation" de la rue Haute. Ce phénomène fut accéléré au 19ème siècle par le rapide accroissement de la population. Aujourd'hui, la rue Haute n'est plus du tout la "rue pauvre et crapuleuse", comme l'affirmait encore le Touring-Club en 1905, mais est devenue une prolongation du luxueux quartier du Sablon.











119. Le mur BD de Benoît Brisefer

Mur BD Benoît Brisefer - 1000 Bruxelles

Benoît Brisefer