L'église Notre-Dame du Sablon - Pentagone (1000 Bruxelles)


  Tous les restaurants de Bruxelles
  Tous les cafés de Bruxelles
  Toutes les rues de Bruxelles

  Toutes les églises de Bruxelles


 
L'église Notre-Dame du Sablon
rue des Sablons
1000 Bruxelles (Pentagone)

  Eglise classée

  Pour en savoir plus :

Article Wikipedia

 

L'église n'était à l'origine qu'une modeste chapelle que les arbalétriers érigèrent, en 1304, sur un terrain appartenant à l'hôpital Saint-Jean. Une statuette miraculeuse, enlevée à une église d'Anvers et transportée à Bruxelles par Baet Soetkens, en 1348, assura à cet oratoire un succès inattendu. Les dévots affluèrent et avec eux les offrandes. Au commencement du 14ème siècle, sans doute après la révolution démocratique de 1421, les arbalétriers résolurent de reconstruire leur chapelle dans des proportions plus vastes. Des peintures murales découvertes dans le choeur et datées de 1435 prouvent que cette partie de l'église devait être terminée en cette année. Vers 1450, la transept était en partie achevé et en même temps on travaillait à la grande nef. Dans la seconde moitié du 15ème siècle les travaux furent suspendus, probablement à la suite des troubles civils qui éclatèrent après la mort de Charles le Témeraire en 1477, et qui durèrent jusqu'à l'avènement de Philippe le Beau (1494). On les reprit dans les dernières années du 15ème siècle et on commencça alors la construction des cinq premières travées des collatéraux. Les deux dernières travées, ainsi que le portail principal, datent de la première moitié du 16ème siècle. Il est regrettable qu'on ait ajouté ces deux dernières travées parce qu'elles rompent les justes proportions de l'édifice et le font paraître trop long, tant à l'extérieur qu'à l'intérieur.

En 1581, le gouvernement de la ville étant devenu calviniste, l'église fut fermée, mais elle eut heureusement peu à souffrir des excès des réformés grâce au zèle des Serments qui veillaient sur sa conservation. Sous la République française, son desservant ayant prêté le serment exigé, elle fut laissée momentanément à l'usage des habitants par une ordonnance du 16 pluviôse en VI (4 février 1798). Fermée peu après, elle fut restituée au culte en 1803.

Fondée par les arbalétriers, l'église leur servit de chapelle. Le choeur était affecté à l'usage du grand serment de l'arbalète ou de Notre-Dame. Les quatres autres serments ou gildes militaires y élevèrent également un autel en l'honneur de leurs saints patrons. Les arquebusiers y vénéraient Saint Christophe, les escrimeurs Saint Michel, les archers Saint Antoine et Saint Sébastien, et la Petite Arbalète Saint Georges.

Restauration

L'Eglise du Sablon a été admirablement restaurée. En 1878, elle fut dégagée de ses constructions parasites. En ce moment, l'architecte Schoy présenta un premier projet de restauration qui ne fut pas approuvé dans son ensemble. Toutefois, Schoy fut chargé de restaurer les parties les plus délabrées, vers la rue de la Régence. Il restaura les basses nefs vers le Petit Sablon et la verrière située au-dessus du grand portail d'entrée, rue des Sablons. Les travaux furent interrompus jusqu'en 1894. Schoy étant décédé, Jean Van Ysendyck fit un projet de restauration générale qui fut approuvé par la Ville, la Province et l'Etat. Les travaux xommencèrent en 1895. A la mort de J. Van Ysendyck, survenue en 1901, le transept nord, vers le Grand Sablon, le choeur et ka façade principale vers la rue des Sablons, étaient achevés. En 1902, les travaux reprirent sous la direction de Maurice Van Ysendyck qui restaura successivement les bas côtés de la façade orincipale, les hautes nefs avec leurs gables et leurs arcs-boutants, ainsi que la restauration du sacrarium. Il reconstruit également les sacristies (1905) et termina, en 1907, le beau portail sud, vers le Petit Sablon.

 


L'église Notre-Dame du Sablon - agrandir le plan

 

Eglise Notre-Dame du Sablon - Bruxelles Pentagone
© Luca Deboli - 07/2006

Eglise Notre-Dame du Sablon - Bruxelles Pentagone
Les superbes vitraux de l'église
© Rafaël - 12/2006

Suivez eBru sur :

Suivez eBru_xelles sur Twitter
Suivez eBru sur Facebook