Eglise Saint-Nicolas - Bruxelles Pentagone


   Tous les cafés de Bruxelles
   Tous les restaurants de Bruxelles
   Toutes les rues de Bruxelles

   Toutes les églises de Bruxelles


  Eglise Saint-Nicolas
rue au Beurre
1000 Bruxelles (Pentagone)

Eglise classée.

 

L’Eglise Saint-Nicolas est l’un des derniers exemples d'église médiévale ancrée en milieu urbain. Elle remonte aux environs de 1125, mais fut réduite au rang de chapelle de Sainte-Gudule en 1174 et ne deviendra paroisse qu’en 1618. On peut la considérer en quelque sorte comme une église de marché, dédiée à l'un des patrons favoris des marchands. Il ne reste pas grand-chose du premier édifice dont la tour, mentionnée en 1289 et modifiée après 1367, servit de beffroi. Le chœur de l'église fut achevé en 1381; il est incliné sensiblement à gauche.

Au 16ème siècle, l'église Saint-Nicolas eut à souffrir des guerres de religion et fut gravement touchée par le bombardement de 1695. Elle fut rapidement restaurée, mais sa tour reconstruite s’effondra en 1714 et ne fut plus rebâtie. En 1799, elle fut vendue comme bien national et son mobilier fut acheté par Ferdinand Meeus, l'ancien marguiller de l'église. Elle fut rachetée par des paroissiens et garnie de son ancien mobilier, rendue au culte en 1804. Une restauration en 1956 lui a donné une façade neuve en pierre blanche de Massangis. A cette occasion, quelques vestiges romans ont été mis au jour. A l’intérieur, la surprise vient de la rupture d’axe entre la nef et le chœur.

Une atmosphère étrange émane de ce sanctuaire : elle est due sans doute à l’obscurité qui y règne, en raison de la petitesse des baies de la nef, à la perspective inaccoutumée et à la lumière diffuse des vitraux, exécutés dans les années cinquante.

 
Une personne placée contre la partie postérieure de la Bourse, le dos à cet édifice, voit une dizaine de mètres, en avant et à gauche, le porche d'entrée d'une petite église toute reserrée et dissymétrique. C'est l'église Saint-Nicolas. Elle existait déjà - en tant qu'entité lithurgique - au XIIe siècle. La construction que nous voyons se dresser aujourd'hui date de 1700 environ. L'église Saint-Nicolas est encastrée dans un pâté de maisons petit, irrégulier, archaïque. L'oeil se pose ici sur des formes pénibles. Elles accusent un travail besogneux - une inspiration conduite par les vicissitudes de chaque jour - une intuition dont la peine est la loi maîtresse. Mais ces formes sont familières, reposantes. Ces écarts, ce chaos, sont l'expression d'une loi humaine. Ils dégagent beaucoup de charme. Et ils semblent nous dire que la rigueur - les lignes parfaites - ne nous parlent pas un langage complet. Ces dernières ne nous suffisent point.

Devant le porche petit, de guingois, et qu'on remarque à peine, une laitière de Marc Devos (1687). Cette oeuvre, sans être très belle, est d'un archaïsme délicieux et, pourrait-on dire, parfait. C'est la femme du peuple du temps du maréchal de Villeroi, du temps de Louvois et de Molière.

Extrait du Guide Pierre Anspach Bruxelles (6ème édition), vers 1950.

Eglise Saint-Nicolas - Bruxelles Pentagone

Eglise Saint-Nicolas - Bruxelles Pentagone

Eglise Saint-Nicolas - Bruxelles Pentagone
all pics © ebru - 02/2007

Suivez eBru sur :

Suivez eBru_xelles sur Twitter
Suivez eBru sur Facebook